85602616_o

Liam aurait dû mourir en mer en 1912, Maddy d’un accident d’avion en 2010, Sal dans un incendie en 2026. Mais une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne détruisent l’Histoire.

En voulant empêcher des Américains venus du futur de coloniser la Rome antique, Liam, Maddy et Sal se retrouvent tous les trois piégés sous le règne de Caligula, l’empereur fou. Coupés de leur Base, comment peuvent-ils revenir dans le présent et rétablir le cours de l’Histoire ?

 

Mon avis:

On commence ce tome en 2051 avec le projet Exodus qui a pour but d’emmener des citoyens dans la Rome Antique pour se sauver de la misère actuelle de leur pays. Malheureusement, ces voyageurs n’arrivent pas à la bonne période et tombe sous le règne de Caligula.

 Ce tome pourrait commencer comme les premiers mais la différence est que Sal et Maddie sont poursuivies par deux clones voulant leur mort. Elles n’ont donc pas d’autres choix que d’ouvrir une faille temporelle et de rejoindre Liam et Bob à Rome.

 Ce tome est riche en aventure. J’ai beaucoup aimé cette période de la rome antique. Alex Scarrow, comme dans ses précédents tomes, nous plonge dans l’époque par les descriptions et il nous fait revivre l’ambiance qui y régnait.

 Lors de ma lecture, je me sens obligé de me poser les questions suivantes : pourquoi l’équipe est poursuivie par des clones qui souhaitent les éliminer ? Qui envoie ces clones ? Au fil des tomes, de plus en plus de mystères s’installent et personnellement j’aimerais que certaines pistes s’éclairent. En principe, le tome 6 est le tome des révélations !!!

 Un nouveau personnage fait également son apparition auprès de nos Time Riders. Il s’agit du Professeur Rashim. Ce dernier est à l’origine du projet Exodus et est amené à rencontrer nos voyageurs. Le professeur Rashim et son robot Bouba l’éponge sont emmenés en 2001 pour éviter que la contamination temporelle ait lieu en 2051.