81wBHhyWLYL

Le monde de Tris a volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tué ses parents et fait de ses amis des tueurs.
Tris est rongée par le chagrin et la culpabilité.
Mais elle est Divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp et se battre pour sauver ce qui peut encore l'être...

 

Un bon tome que j'ai trouvé légèrement en-dessous du tome 1. Mais par contre ce tome finit par des révélations stupéfiantes. Je comprend l'attente des lectrices pour le tome 3.

Pendant ma lecture, je n'avais qu'une envie c'était de mettre des baffes à Tris. Comment peut-elle être aussi égoïste alors que Quatre / Tobias est à son chevet, ne fait que la protéger ???

En dehors de ces passages, j'adore toujours autant le couple Tris / Tobias.

Je trouve que c'est déjà pas facile de donner son avis sur une saga sans spoiler, mais là c'est limite plus dur.

J'ai bien aimé l'immersion et la découverte des sans-factions. Une partie du peuple vu comme des méchants et des sauvages, sans repères du fait qu'ils ne font partis d'aucune faction.

On peut comprendre le mal-être de Tris d'être une Divergente, qu'elle ne peut dans tous les cas montrer ses capacités exceptionnelles sous risque d'y laisser la vie. Et également qu'elle ressent d'avoir des secrets envers Tobias et Christina, car leur avouer ses actes seraient perdrent leur amour et leur amitié.

J'ai trouvé que les Divergents étaient bien mis en avant dans ce tome. On comprend le but de Erudits de les contrôler même si je suis horrifier par la méthode utilisé. Pour les Erudits, contrôler les Divergents c'est contrôler la société dans son entier.

Le combat continue toujours dans ce tome : pour certains supprimer les Erudits et pour d'autres connaître la vérité.